Publié par

Orientation scolaire et le rôle des parents

Si les questions d’orientation ont été quelque peu chamboulées par la crise sanitaire, la rentrée réactive l’importance d’accompagner son enfant dans son cheminement. Dans cet article, nous faisons le point sur le rôle des parents dans l’orientation scolaire de leur enfant et vous donnons quelques conseils pour envisager le dialogue autour de l’orientation avec plus de sérénité.

 

On ne s’oriente pas seul…

 

Face au besoin de faire des choix d’orientation, faire confiance à son enfant n’est pas toujours simple lorsqu’on est parent. Il s’avère pourtant que c’est le meilleur moyen de l’aider à prendre « sa bonne direction ».

Ce n’est pas pour autant que le lycéen doit rester seul face à la question de son orientation. Nous n’avons pas dit cela !

 

En effet, le professeur principal et le psychologue de l’éducation nationale de son établissement sont là pour l’accompagner. Cependant, reconnaissons aux parents le premier rôle d’accompagnant au quotidien.  Parce que, pour aider cette personne « pas encore adulte », ou bien, « adulte, mais si jeune », à faire ses choix, il faut trouver les moyens d’être à son écoute. En d’autres termes, l’entendre, le comprendre c’est ce qui permet de l’accompagner, de le soutenir, de lui donner confiance.  C’est par là qu’il peut évoluer dans ses représentations, voire, ses a priori sur les formations, les écoles, la vie étudiante…  C’est en ce sens qu’il est recommandé de l’accompagner sans se projeter à sa place.

 

…et l’orientation ne se prescrit pas

 

Il faut souligner que si l’orientation ne se fait pas seul surtout elle ne se prescrit pas, ça c’est certain !

Par conséquent, pour accompagner un lycéen dans son orientation, ou bien un étudiant dans sa réorientation, il est important de pouvoir l’aider à formuler ce qu’il aime et ce qu’il pense pouvoir réussir.  C’est-à-dire qu’il faut avoir confiance en sa capacité à trouver ce qu’il veut faire.

Dans cet esprit, aider un jeune adulte à faire ses choix pour son projet d’études et son projet professionnel peut être un beau projet pour les parents. Par exemple l’aider dans ses choix entre un parcours d’études ou d’apprentissage peut permettre des discussions riches.  Ainsi il peut s’agir d’un beau moment de complicité et de partage dans une famille qui va peut-être bientôt changer d’organisation, avec le premier (ou le dernier !) départ. 

 

Quand l’orientation n’est pas simple

 

Ce n’est cependant pas systématiquement un moment facile dans la vie d’une famille, et ceci, quels que soient les résultats scolaires !!!

 

Le lycéen, comme l’étudiant, n’y voit pas forcément facilement clair, cela peut créer du stress, parfois pour lui, parfois pour ses parents, parfois pour les 2. Autrement dit il est probable que cela se traduise en tensions ou en évitements. En effet, ce sont les enjeux, les rêves, les craintes, les manques de connaissance sur les possibilités de parcours et toutes les représentations individuelles qui viennent se heurter et se mêler à la réflexion, aux échanges. Face à ces émotions et ces incertitudes, partagées ou non, les réactions sont très personnelles et ne sont pas toujours comprises.

 

 

Quelques conseils aux parents

 

Dans ces circonstances, pour trouver sa place de parent autour de ParcourSup, Affelnet ou e-candidat…:

      • Lorsque c’est le moment, engager la réflexion, aider à se questionner sans mettre la pression ;
      • Conseiller de rencontrer le psychologue de l’Education Nationale et de discuter avec son professeur principal ;
      • Discuter des métiers, domaines professionnels que vous connaissez ;
      • Favoriser la rencontre de professionnels de domaines qui l’intéressent ;
      • S’informer à partir de sources fiables : parcours Sup, Onisep, l’Etudiant… afin de nourrir la discussion ;
      • Consulter, avec lui, un professionnel de l’orientation pour qu’il puisse faire le point avec un tiers dans le cadre d’un bilan d’orientation bien personnalisé et conclure par une synthèse en famille sur les attentes et ressources de chacun ;
      • Ainsi préparer les visites et accompagner sur les forums et les journées portes ouvertes pour favoriser le questionnement des professeurs et élèves des écoles ciblées ;

 

Evelyne.

 

Publié par

Actao est certifié Qualiopi pour le Bilan de compétences et la VAE !

Nous attaquons la rentrée avec une bonne nouvelle !  Nous sommes très heureuses (et fières 😁 ) de vous annoncer notre certification qualité Qualiopi pour le bilan et l’accompagnement VAE !

Et aujourd’hui nous en profitons pour vous en dire un peu plus !

 

Qualiopi, RNQ, quelques explications pour y voir plus clair

 

Le cadre qualité des formations (ou actions concourant au développement des compétences)

Qualiopi est une marque déposée par le gouvernement pour rendre plus lisible l’offre de formation. Cette marque atteste que l’organisme a passé avec succès un audit qualité spécifique. L’auditeur vérifie en effet que les prestations de l’organisme sont conformes à un cahier des charges particulier. Ce dernier s’appelle le Référentiel National Qualité (le fameux RNQ) et comporte 7 critères et 32 indicateurs qualité.

Ce référentiel répertorie les critères qualités spécifiques, dans notre cas pour le bilan de compétences et l’accompagnement VAE. Il s’agit notamment d’attester l’adaptation pédagogique des prestations en fonction des besoins de chacun.  Bien entendu, il y a également des exigences sur le professionnalisme des consultants, leur implication dans l’environnement socio-économique, la structuration de l’organisme, etc.  D’ailleurs si vous souhaitez en savoir plus sur ce référentiel, vous pouvez consulter le décret y référant.

De plus, pour être certifié il faut s’engager véritablement dans un processus d’amélioration continue. En effet, les audits de surveillance (au bout de 18 mois) et des audits de renouvellement (tous les 3 ans) vérifient cet aspect.

 

Et concrètement pour vous !

En pratique, choisir un organisme certifié vous permet de:

      • mobiliser votre CPF pour financer votre formation
      • avoir des informations claires, précises et fiables sur l’accompagnement avant de vous engager dans un bilan de compétences ou une VAE (sur le déroulé, les méthodes, résultats, tarifs, etc.)
      • avoir une prestation conforme à ces informations : ce que nous vous présentons nous le faisons tout simplement.
      • bénéficier d’une véritable analyse de vos besoins en début d’accompagnement afin de le personnaliser pour qu’il soit sur-mesure
      • être accompagné avec des ressources pédagogiques de qualité et adaptables en fonction des besoins (y compris avec des besoins spécifiques liés à un handicap)
      • vous fier au professionnalisme du consultant : niveau de formation, actualisation de ses connaissances (y compris sur les évolutions du marché de l’emploi et de l’environnement économique), développement continue de ses compétences, analyse de pratique, veille sur les innovations, etc.
                • choisir un organisme qui est véritablement à l’écoute de vos besoins et suggestions et s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue

 

Qualiopi et Actao : notre retour d’expérience

 

Depuis toujours nous nous impliquons dans une démarche qualité. En effet, depuis 2007, nous avons obtenu l’agrément du Fongécif. Nous observons ainsi les critères qualité évoluer selon les réformes de la formation et les évolutions sociétales.

Il faut avouer que s’adapter à un nouveau référentiel n’est pas de tout repos 😁. Cependant certains critères du R.N.Q. rentrent particulièrement en résonance avec nos valeurs. Par exemple, nous portons une forte importance à la transparence, inscrite dans l’ADN du référentiel.  Effectivement, nous avons à cœur de construire des relations de confiance avec nos partenaires et bénéficiaires. D’ailleurs nous sommes persuadées que cette authenticité est un moteur puissant pour avancer.  Vous avez certainement pu le remarquer avec nos différents articles, notamment sur les évaluations du bilan et de l‘accompagnement VAE.

 

Pour finir, nous insistons sur l’aspect formatif de cette démarche qualité. En effet, le travail de préparation, ainsi que l’audit, permet de nous renforcer et amplifier les échanges de pratiques. De plus, l’auditeur met aussi en avant nos forces !  Nous avons l’habitude d’aider à valoriser les compétences des autres mais nous ne mettons pas systématiquement en avant les nôtres ! C’est ce qui a été le plus positif dans notre audit : des pratiques qui nous paraissent « normales » ou habituelles sont en réalité nos vrais points forts. Et cela nous y parvenons certainement parce que notre structure est stable : toute l’équipe est en CDI et investie en qualité d’associée de la SCOP Actao.